Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

Conseil Municipal du 26 Mai 2008

Approbation du Compte rendu envoyé le 23 mai et arrivé pour certains le 26 mai !

Intervention de Said BELAIDI

 

Nous n'approuverons pas le procès de la séance du Conseil Municipal du l 5 avril dernier pour plusieurs raisons.

Tout d'abord parce vous ne respectez pas le règlement intérieur de notre Assemblée Municipale qui a été approuvé. En effet, celui-ci stipule au chapitre 5 et l'article l 3 les éléments suivants : --les délibérations

 -le compte rendu

 

 Il fait apparaître les noms des membres qui ont pris part à la discussion et l'analyse de leur opinion sous forme synthétique.

 

Le procès verbal, une fois établi sera soumis au responsable de liste afin de vérifier l'exactitude de l'analyse des opinions et sera approuvé par le Conseil Municipal. Il sera remis à l'ensemble des membres du Conseil Municipal.

 

Le procès verbal sera affiché sous huitaine (article L 2 125-25).

 

Chaque liste disposera de la possibilité de joindre des annexes qui devront tenir sur une feuille recto verso 2 1 /29,7 transmise dactylographiée dans un délai permettant leur affichage sous huitaine.

 

On a décidé de payer une prestation non enregistrée. Les interventions et les débats, le procès verbal rédigé retraduit mot pour mot l'ensemble des débats et des interventions des élus municipaux.

 

Ensuite, les interventions, les débats des élus majoritaires et de l'opposition ne figurent pas du tout dans ce procès verbal, c'est un véritable retour en arrière. Je rappelle que de 1971 à 200 1 les procès verbaux ne retraçaient aucune intervention des élus.

 

Nous sommes particulièrement choqués par vos méthodes et vos pratiques en ignorant, en effaçant la parole des élus républicains que nous sommes en refusant de faire figurer nos interventions comme il se doit dans une Assemblée locale, départementale, régionale et nationale. Vous renouez avec les pratiques de vos amis maires communistes qui avaient la même conduite par le passé.

 

C'est en 200 1 avec l'élection de Dino CINIERI comme Maire et son équipe UPF que nous avions instauré la mise en place d'une procédure visant la retranscription intégrale des interventions des élus municipaux de la majorité comme de l'opposition avec l'enregistrement des débats et l'intervention d'une personne professionnelle chargée d'une prestation.

Enfin, vous avez refusé la parole à l'une de nos collègues élue Madame Anne De BEAUMONT Conseillère Municipale Déléguée dans votre équipe lors de la présentation du vœu proposé par notre liste concernant la situation au Tibet.

 

Vous pouvez en tout cas compter sur notre groupe pour dénoncer à nouveau vos pratiques et méthodes anti-démocratiques en refusant l'expression et l'opinion des élus dans les procès verbaux. C'est une atteinte à la liberté d'expression et un manquement grave à la  démocratie locale.

Vous faites souvent référence à la démocratie y compris durant votre campagne électorale. Aujourd'hui vous êtes le Maire de la Ville et vous balayez d'un trait ce que nous avons mis en place en 2001 avec la retranscription intégrale des interventions et débats des élus que nous sommes.

 

Nous portons et porterons tout au long et jusqu'au bout de la mandature, le respect des suffrages qui se sont portés sur notre liste UPF avec 49,75% score dont vous avez tenu à souligner l'importance lors de votre élection de Maire le 21 mars 2008.

 

Je vous demande de rétablir au plus vite la mise en place des procès verbaux retraçant l'intégralité des interventions des élus municipaux pour le respect de la démocratie, du règlement intérieur de notre Assemblée, de la liberté d'opinion et de débat et enfin, pour la mémoire et l'histoire locale

Voir règlement du Conseil Municipal mis sur le site et valable jusqu'à l'élaboration d'un nouveau dans les 6 mois de l'installation du nouveau maire.....
 Intervention d'André Reynard sur le compte administratif

 

« Nous voterons pour ce compte administratif 2007, qui retrace les choix budgétaires de notre équipe et les efforts de gestion des services pour une bonne utilisation de l'argent public.

 Le Compte administratif, comme le compte de gestion du Trésorier, qui est conforme, sont avant tout des documents administratifs et nous n'avons aucune raison de mettre en causes le travail des services,

(D'ailleurs par esprit républicain et respectueux des choix de nos prédécesseurs et du travail des services nous avions voté le CA 2û00), afin de faciliter la continuité du service public aux appelons. Nous n'avons pas compris et je m'interroge toujours sur les raisons de rejet du CA 2000 par la toute nouvelle oppositions redevenue majorité aujourd'hui).

Je m'attacherai plutôt à valoriser notre bilan. Nombreux sont les Maires et leurs équipes qui aimeraient bénéficier d'une telle situation financière : un excédent de 8,5 Millions d'euros (495 euros par habitant) pour un budget d'un peu plus de 20 millions d’euros.

Un endettement en dessous de la moyenne des villes de même importance (690 Euros par habitant pour une moyenne 906 euros en 2006). En tenant compte de l'excédent, la dette n'et plus que de 255 euros par habitant !

Sur l'ensemble de notre mandat (7 ans) nous avons redonner du pouvoir  d'achat aux appelons en baissant la taxe d'habitation de 18% , en réduisant son taux de 14,75 % à. 12,18 %, tout en maîtrisant nos dépenses (grâce à la transparence des marchés) et en investissant pour l'avenir (520 euros par habitant en 2007 après un pic de 800 euros  en 2006 pour les nouveaux équipements.

Comment nous reprocher d’avoir saisi l'opportunité de taux d'intérêt très bas (taux fixes) pour emprunter et investir pour l'avenir, tout en conservant notre excédent. Ce choix est une richesse pour Firminy, dans la tourmente financière et la hausse actuelle des taux.

11 est un domaine où nous avons rejoint la moyenne des villes de même importance, c'est dans le domaine des dépenses de personnel qui représentent 55,79% des dépenses réelles de fonctionnement pour une moyenne en 2005 de 54,26 %. C'est notre façon à nous de respecter la fonction publique et les services aux appelous.

D'ailleurs le magazine Challenge attribue à Firminy deux étoiles pour sa gestion.

Nous l'avons affirmé avec force, il n’était pas nécessaire d'augmenter brutalement les impôts locaux (plus de 5%) dans un contexte difficile pour nos concitoyens.

Il faut que vous fassiez vos preuves dans le domaine de la gestion locale, sans chercher à tromper les appelous au nom de la soi-disant démocratie participative (puisque vous aimez décidez de tout et vous avez choisi de cumuler de trop nombreux mandats) et d'un discours d'opposant qui refuse de gérer le présent au nom d'un avenir radieux...

Nous vous invitons à vous appuyer sur ce bon bilan, et à mettre en oeuvre en 2008 et 2009, l'ensemble des projets que nous avons préparés tout en ne laissant pas filer les opportunités de financement pour nos quartiers dans le cadre du renouvellement urbain (ANRU), de Métropole, du département où de la Région. »

 

Intervention d'André Reynard sur le budget de l'eau :

Vous constatez que le prix de l'eau devra augmenter. Pendant votre campagne vous avez critiqué cette orientation qui pourtant conduit à un prix de l'eau à Firminy, le plus bas de la vallée de mondaine. Vous découvrez qu'une vidange complète, ça a un coût (1 million d'euros) et il faudra faire des vidanges tous les 10 ans, voire 7 ans. Vous découvrirez que la sécurité des personnes et la protection de l’environnement cela à un coût qu'il faut accepter car des coûts plus importants pourraient résulter de nos négligences aujourd'hui. 

Bon courage ! J'espère que nous pourrons conserver notre réserve d'eau du barrage des plats face au monopole de la ville de St Etienne et de la Stéphanoise des eaux.

 

 

Intervention de Saïd Belaidi  sur l'emploi d'un directeur de Cabinet:
Vous avez décidé de recourir à un emploi de cabinet. C'est votre droit et la législation vous y autorise. En effet, c'est le décret 110 87-1 004 du 16 décembre 1987 relatif aux collaborateurs de cabinet des autorités territoriales.

Par contre à aucun moment vous avez tenu informé les élus du Conseil Municipal de cette décision ? Pourquoi ? Avez vous peur de cacher à la population appelouse, aux élus  l'affectation d'un de vos amis politiques à ce poste de Directeur de cabinet. Dans un souci de transparence nous vous demandons de bien vouloir nous préciser le montant de son traitement et de nous faire parvenir l'arrêté de nomination.

Lors de la délibération du Conseil Municipal en date du 28 juin 2004 portant sur la création du poste de Directeur de cabinet vos amis politiques aujourd'hui Adjoints et Conseillers Municipaux ont contesté et refusé d'approuver la création de ce poste. Je reprends ici quelques éléments de leurs interventions.

Ont-ils aujourd'hui oublié, effacé leur position d'hier face à cette nomination politique

 

INTERVENTIONS DE Philippe SABOT

 

 

Point n°20 : Marché public

 

Vous pouvez constater une certaine économie sur les divers contrats d’assurance, et ce,  grâce à l’intervention des techniciens de la ville qui nous ont guidés grandement dans ce dossier, notamment sur le fait d’allonger la période du contrat de un à cinq ans.

Cet allongement de période a ouvert d’autres objectifs pour les candidats qui du coup ont étés plus nombreux à postuler, donc plus de concurrences nous permet d’avoir des tarifs plus intéressants.

Pour la petite histoire je rappelle également la mise à jour des contrats d’assurance (en 2001 tout les bâtiments  municipaux n’étaient pas assurés, tout les véhicules n’étaient pas répertoriés et certaines voitures assurées n’existaient  plus etc.)

Alors je remercie au nom de tous les membres du conseil municipal les techniciens qui ont travaillés sur ce dossier complexe.

 

Point n°28 : Subventions exceptionnelles au titre du sport

 

Je me réjouis que vous suiviez nos traces auprès des associations en ce qui concerne l’aide à la formation et aux travaux.

Toutefois trois remarques  sur les subventions d’aujourd’hui :

  1. Lors du dernier conseil municipal, je m’étais ému du fait que l’APLFV n’eut pas touché de subvention pour le national Féminin de l’Europétanque bien que je me sois engagé sur 500€ auprès du Président !Et là je suis encore plus ému quand je vois que cette subvention est été augmentée de 100% ! Sur les faits, je savais depuis longtemps et presque en direct que cette subvention serait de cet ordre puisque c’est parmi vos sympathisants qu’était la délégation de l’APLFV qui vous a rencontré !  Alors je répète la question que je vous ai posé la dernière fois : faut-il avoir des relations particulières voire  privilégiées avec vous pour obtenir des augmentations substantielles  au détriment des autres associations ?
  2. En ce qui concerne les travaux, nous avions convenu que les techniciens de la commune devaient vérifier le fondement de l’intervention ! J’ai une photo avec moi de la façade de la boule de la Gampille qui me pose question : Est-ce opportun de faire ces travaux actuellement ?
Une dernière question concernant les travaux de la boule de la Gampille et l’APLFV : il me semble que trois devis devaient être fournis et là un seul est dans chaque dossier, je souhaiterais donc pouvoir prendre connaissance des deux autres avant de voter !

 

Intervention d'André Reynard  sur le Vœu relatif au service public présenté par monsieur le maire:

On ne vit pas de « vœux et d’eau fraîche », mais je crois que les appelous  vont être servis.

Nous attirons simplement l’attention de notre assemblée sur les choix pour illustrer des atteintes locales au service public :

-          dans le domaine de la sécurité, on ne peut pas parler de réduction d’effectif pour Firminy, puisque nous devons agrandir le commissariat pur accueillir dans des conditions décentes les fonctionnaires

-          dans le domaine de la justice, la tendance est plutôt à l’augmentation des effectifs et nous souffrons d’une réorganisation pour plus d’efficacité selon l’état, pour moins de proximité pour les appelous.

-          Dans le domaine de l’Offre de soins, c’est je le rappelle la pénurie en médecins réanimateurs anesthésistes qui s’est traduit par l’impossibilité de pourvoir les postes ouverts afin de répondre aux exigences de sécurité des patients.

Enfin tous les chiffres montrent que l’emploi dans la fonction publique continue d’augmenter en France, particulièrement dans la fonction publique hospitalière et dans nos collectivités territoriales (fonction publique territoriale). Cela correspond à de nouveaux besoins dans le domaine de la santé et des services de proximité offerts par les collectivités publiques, mais aussi au mouvement de la décentralisation.

Le service public, c’est plus d’impôts, plus de prélèvements  pour les entreprises et nos concitoyens, plus de difficultés de pouvoir d’achat. Dans de nombreux secteurs la France est largement en tête pour les effectifs dans la fonction publique, et il est temps de parler qualité, moyens en matériels, formation,  et non pas seulement quantité.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article