Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

Mais avant,Souvenez vous........ :
soutien-paris-et-fy-I-Betancourt.pdf soutien-paris-et-fy-I-Betancourt.pdf
                                (Cliquez sur le fichier pour l'ouvrir)


Nos interventions lors du Conseil Municipal du 7 juillet 2008 à 18h30

 

 


Gisèle ROUX
 :

 

Après 2321 jours soit six années et cinq mois de captivité aux mains de la guérilla communiste des FARC, Ingrid BETANCOURT a été libérée mercredi 2 juillet 2008 suite à une intervention militaire colombienne.

Nous nous sommes immédiatement réjouis de cette annonce de libération de l'ex otage franco colombienne et de seize autres personnes.

Nous tenons à saluer et à remercier très sincèrement Monsieur le Président URIBE d'avoir tout mis en oeuvre pour permettre cette libération tant attendue sur le plan international et qui a été couronnée de succès par l'ensemble de la communauté internationale.

Nous tenons également à remercier Monsieur Eric BRUYERE Président du comité de soutien du département de la Loire ainsi que Mlle Emilie MARTINEZ pour les nombreuses actions initiatives mises en places dans de nombreuses villes de notre agglomération et particulièrement sur notre commune de Firminy dès 2003.

Nous tenons également à remercier les Présidents du Venezuela et les autorités françaises en particulier Monsieur le Président de la République et Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères Bernard KOUCHNER. Nous  voudrions également remercier l'ancien chef de l'Etat et tous les anciens Premiers Ministres et Ministres des Affaires Etrangères qui se sont mobilisés dans cette affaire.

Durant notre mandature en 2003, Dino CINIERI et le Conseil Municipal avions désigné Ingrid BETANCOURT comme Citoyenne d'Honneur de la Ville de Firminy et nous nous sommes mobilisés en mettant en place et en  participant à de nombreuses actions de soutien, de solidarité  aux côtsé des collectifs et permettre d'obtenir la libération de cette femme mais aussi des nombreux otages retenus par les FARC dans cette région de Colombie.

Je n'ai pas le souvenir de vous avoir vu une seule fois par le passé à nos côtés à l'occasion des nombreuses actions mises en place sur Firminy, Saint-Etienne, ou dans d'autres villes de notre agglomération pour participer à cette lutte et au combat contre l'idéologie marxiste  extrême des FARC et participer aux opérations de soutien, de solidarité mise en place par notre équipe municipale en étroite collaboration avec le comité de soutien Loire.

 

Au nom d'Union Pour Firminy, nous vous demandons de bien vouloir faire apposer le portrait d'Ingrid BETANCOURT que nous avions laissé durant plusieurs années sur la façade de l'Hôtel de Ville en mentionnant ENFIN LIBRE.

  petit historique des FARC communistes et des dérives
http://fr.wikipedia.org/wiki/Forces_arm%C3%A9es_r%C3%A9volutionnaires_de_Colombie

 
Said BELAIDI

« Nous n'approuverons pas le procès de la séance du Conseil Municipal du 26 mai dernier pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, celui-ci ne figure pas dans l'ordre du jour de la note de synthèse du Conseil Municipal que vous nous avez adressée.

Ensuite, nous tenons à vous redire l'importance que nous attachons à la retranscription intégrale des interventions et des débats des élus de la majorité comme de l'opposition.

C'est en effet, pour nous le respect de la démocratie, de la liberté d'expression, d'opinion, des représentants que nous sommes.

Vous avez décidé unilatéralement dès votre prise de fonction de balayer, d'effacer, de rayer l'expression des élus républicains que les Appelous ont désignés..

Nous sommes particulièrement scandalisés par votre attitude, vos méthodes et pratiques en refusant de faire figurer nos interventions comme il se doit dans une Assemblée locale, départementale, régionale et nationale.

Vous renouez avec les pratiques de vos amis maires communistes de 1971 à 2001 qui avaient exactement la même position et conduite par le passé.

Je vous rappelle que c'est en 2001 avec l'élection de Dino CINIERI comme Maire et son équipe UPF que nous avions instauré la mise en place d'une procédure visant la retranscription intégrale des interventions des élus municipaux de la majorité comme de l'opposition avec l'enregistrement des débats et l'intervention d'une personne professionnelle que nous avions décidé de payer par  une prestation non enregistrée.

Ainsi, les interventions et les débats des élus municipaux ont été retraduits  mot à mot.

Enfin, et c'est ce que nous qualifierons de plus grave, vous avez dit lors du précédent Conseil Municipal que la retranscription des comptes-rendus était coûteuse et qu'ils n'étaient pas lus d'après les propos relayés par votre Directeur Général des Services. C'est une honte de dire que cette dépense est excessive dans un budget d'une ville comme la nôtre au regard de la liberté, de la démocratie et du respect d'opinion des élus que nous sommes.

Comment pouvez-vous affirmer de tel propos en indiquant que la liberté a un prix. C'est scandaleux, je reprends un court passage d'une chanson de l'artiste REKE de l'ex groupe Sinsemilia qui je cite « la liberté n'a pas de prix ».

Vous avez fait procéder par vos services à une enquête auprès de plusieurs villes de notre département et d'une commune de la Haute Loire pour connaître leur fonctionnement sur le sujet. Celles-ci vous ont répondu et seule la Ville de Saint-Etienne procède à la retranscription intégrale des propos des élus.

Cela signifie que vous avez besoin de vous appuyer sur le fonctionnement des autres collectivités locales pour vous positionner, n'est ce pas un argument facile qui vous arrange ?

Alors, qu'il suffisait de s'appuyer sur ce que notre équipe avait mis en place dès 2001.

Donc, nous vous demandons de rétablir au plus vite la mise en place des procès verbaux retraçant l'intégralité des interventions des élus municipaux pour le respect de la démocratie, de la liberté l'opinion et de débat et enfin, pour la mémoire et l'histoire locale

 

 C'est ça , la VERITABLE DEMOCRATIE ET LE RESPECT DES ELUS ET DES CITOYENS.

 

Vous pouvez en tout cas compter sur notre groupe pour dénoncer à nouveau vos pratiques et méthodes anti-démocratiques en refusant l'expression et l'opinion des élus dans les procès verbaux. C'est une atteinte à la liberté d'expression et un manquement grave à la démocratie locale.

Vous faites souvent référence à la démocratie y compris durant votre campagne électorale. Aujourd'hui vous êtes le Maire de la Ville et vous balayez d'un trait ce que nous avons mis en place en 2001 avec la retranscription intégrale des interventions et débats des élus que nous sommes.

 

Concernant le point 9. Subventions - Opération Ville Vie Vacances


Said Belaidi
 :

Je rappelle que c’est le comité de pilotage qui valide les subventions de l’Etat (DDASS DDJS…..) et que le conseil général ni la région ne participent au financement.

Tout d'abord, nous tenons à vous dire l'importance que nous attachons à ce domaine de l'action municipale que nous avions inscrite comme une priorité dans notre plan de mandat de 2001 à 2008 en renforçant les moyens humains et financiers de ce secteur tant nécessaire au développement du lien social entre les générations, à la lutte contre toute forme d'exclusion.

Nous avons de réelles inquiétudes sur l'avenir du secteur de l'animation sociale depuis votre prise de fonction comme Maire de la Ville.  En effet, de nombreux Appelous nous ont interpellés lors de nos permanences ou sur le terrain pour nous faire part des éléments suivants :

 Concernant les inscriptions : Lors des dernières vacances scolaires de Pâques vous avez refusé des inscriptions d'enfants au Centre d'Animation de Fy Vert alors qu'ils fréquentent régulièrement la structure.

Vous avez également refusé de nombreuses inscriptions d'enfants pour les vacances d'été.

Concernant les activités : vous avez supprimé certaines d'entre elles comme les sorties à la journée au motif de faire des économies.

Concernant le personnel d'encadrement, la préoccupation est forte sur leur avenir professionnel avec des fins de contrats qui arrivent à échéance dont les agents sont toujours dans l'attente et l'angoisse sur leur situation en n'ayant toujours pas de réponse de votre part. Vous semblez prendre votre temps et ne pas prendre au sérieux cette question qui pourtant est celle d'un personnel compétent qui va se retrouver rapidement dans l'inconnu.

Le personnel ne connaît pas le nombre d'heures qu'il doit effectuer pour assurer l'encadrement et l'animation de leur activité.

Nous avons également des inquiétudes sur la suppression des interventions en péri scolaire et à la cantine. Ce qui va encore diminuer fortement le nombre d'heures des animatrices et animateurs qui se retrouveront avec une durée du temps de travail moins importante. Vous allez ainsi contribuer à leur précarité.

Le processus de professionnalisation que nous avions instauré est aujourd'hui remis en cause par votre équipe avec la mise en place d'un système basé sur des besoins occasionnels et non plus sur un mode annualisé fixe que nous avions mis en oeuvre permettant ainsi d'assurer au personnel un nombre d'heures suffisant.

Il s'agit de réelles interrogations, inquiétudes,  de la part du personnel, comme des familles et des élus d'Union Pour Firminy qui partagent leurs préoccupations.

Par ailleurs deux postes d'animatrices vacataires vont être supprimées à la prochaine rentrée et ne seront donc pas remplacés pour des raisons d'économie.

Le poste de responsable du secteur enfance du CAFV n'a toujours pas été remplacé depuis son départ le 31 mars dernier. C'est la secrétaire du CLE qui assure la direction de ce secteur d'animation depuis près de quatre mois.

Le départ prochain du Directeur du CAFV prévu dans quelques jours va encore fragiliser le fonctionnement de cet équipement municipal.

Enfin, concernant la semaine de l'Enfance et sa traditionnelle journée sports a été réduite à une matinée en prétextant des conditions météorologiques difficiles alors que nous disposons de nombreux équipements sportifs permettant l'accueil des enfants et jeunes notamment dans les gymnases.

La manifestation qui s'est déroulée au parc Vincent Brunon a été un échec.

La suppression de la semaine Ville propre mise en place par notre équipe pour sensibiliser les enfants comme les adultes au respect de l'environnement et du cadre de vie avec des animations et initiatives multiples a été remplacée par une demi-journée.

C'est vous dire toute l'inquiétude réelle, partagée par les familles, le personnel d'animation et notre équipe d’élus d 'UPF de l'absence d'une politique d'animation sociale pourtant tant nécessaire aux habitants de nos quartiers notamment les familles les plus populaires.

Nous vous demandons de bien vouloir rapidement renouveler les contrats des animatrices et animateurs et de maintenir les activités de péri scolaire et de la cantine afin de ne pas pénaliser les enfants et leurs familles.

 

 

Concernant le point 16. Subvention exceptionnelle 2008 - Musée des Sapeurs Pompiers de Firminy

Gisèle Roux : Nous voterons pour cette subvention puisque nous avons toujours soutenu l’association et le développement de ce musée. Vous n’êtes pas sans savoir notre volonté de valoriser l’aspect culturel et touristique de notre ville et les efforts réalisés pour mettre en synergie les 3 sites :

  • Le château des Bruneaux (avec les travaux d’importance réalisés sous notre mandature grâce à la mise en valeur de certaines salles repérées par les experts venus  dans le cadre de la demande d’inscription du patrimoine le Corbusier à l’UNESCO
  • Evidemment le Patrimoine le Corbusier qui est l’attraction phare de notre ville et qui permet d’attirer de nombreux visiteurs qui en profitent pour se rendre sur les autres sites, grâce au développement de l’office de tourisme communautaire, et de la communication que nous avons souhaité faire  pour valoriser les atouts de Firminy. Vous allez sans doute  récolter les fruits du travail de notre équipe pour l’inscription du Patrimoine le Corbusier à l’UNESCO, puisque vous êtes aux affaires maintenant, mais tout le monde reconnaît que sans Dino CINIERI et André REYNARD, l’église serait encore un blockhaus. je tenais à leur rendre cet hommage et rendre à Jules ce qui appartient à César.
  • Le musée des pompiers, nous avions œuvré pour la labellisation musée de France de ce bâtiment qui contient des objets et des véhicules de valeur et qui permet de reconnaître le travail des soldats du feu. C’est aussi pour nous,  la valorisation du travail des bénévoles,  et je souhaiterai savoir où nous en sommes de ce dossier  déjà bien avancé.

 Je profite de cette intervention pour dire mon inquiétude quant à la valorisation du patrimoine le Corbusier, que nous avions développé d’une part en permettant à la population appelouse de s’approprier son patrimoine , et en travaillant étroitement avec l’office de tourisme à sa dynamisation économique . J’ose espérer que les choses se poursuivront……

 

 Concernant l’Informatique point 19. SIEL - Adhésion au service de fourniture de données cadastrales et cartographiques informatisées

 Gisèle Roux :

Je rappellerai simplement que l’informatisation des données cadastrales  n’existait pas en 2OO1  et que nous les avons mis en place comme bien d’autres procédures administratives afin d’offrir un service plus organisé et plus performant à nos concitoyens ainsi qu’une meilleure lisibilité Ainsi nous avons pu en 6 ans hisser notre ville au rang  d’une ville enfin moderne et en phase avec son temps.

 

 Concernant le poit 20. Aménagement Boulevard Fayol - Convention avec le Conseil Général de la Loire

Gisèle Roux : Je profiterai de ce point pour m’étonner, comme je l’ai fait lors de la commission samedi 5 juillet à 11h , du fait de ne pas avoir été conviée à la réunion organisée à l’IM Pro des 4 vents pour parler des projets du quartier.

Je suis moi-même habitante de ce quartier et de plus l’élue d’opposition référente du comité de quartier de Fayol.

Une fois de plus, la démocratie participative que vous prônez montre ses limites. Ne serait-ce que des mots ? Qu’en est il dans les actes ??

Peut être avez-vous quelques difficultés à mettre en pratique ces belles et grandes idées !!!!!!!!

J’aurai peut être une  question concernant la RD 500. Pourrait on connaître les positionnements des différents adjoints et du maire car pendant la campagne électorale, les opinions étaient fortement contradictoires. Avez-vous réussi à prendre une position commune ?  Dans ce cas, certains d’entre vous ont menti encore une fois à la population.

 

 Concernant le point 21. Délégation de Service Public - Société de Distribution de Chaleur de Firminy - SDCF – Rapport annuel 2007

André Reynard : Ce rapport est l’occasion pour « Union pour Firminy » de rappeler notre choix d’affecter une part plus importante de la redevance cogénération à la ristourne consentie aux usagers clients du chauffage urbain afin d’alléger leur facture, en limitant les effets de l’augmentation du coût du gaz. Cette ristourne vous le voyez réduit la redevance versée par la SDCF à la ville.

Cette ristourne profite aux particuliers et aux collectivités publiques comme l’Hôpital, nos maisons de retraite, nos établissements scolaires collèges, lycées, écoles…, administrations diverses. Là encore nous avons fait le choix comme pour les impôts de nous priver de recettes pour préserver la pouvoir d’achat des appelous et leur permettre de consommer et d’investir. La commune s’est privée de plus de 200 000 euros de recettes, chaque année en 2006 et 2007.

 

 Concernant les Finances

Budget Ville 

26. Affectation du Résultat - Exercice 2007 (Reymond)

André Reynard : 

Monsieur le Maire, chers collègues, nous allons enfin affecter l'excellent résultat de gestion de notre équipe « Union pour Firminy : 

8,5 Millions d’euros d'excédent de fonctionnement pour un budget de 20 millions d’euros en dépenses. Cela suffit à démontrer l'aspect mensonger de la campagne menée sur la soi-disant situation catastrophique des finances de la ville. Il faut cesser de faire peur aux appelous,  aux responsables d'associations. D'ailleurs les deux étoiles attribuées par le magazine » Challenges «  en février 2008 sont là pour confirmer la qualité de notre gestion.

Nous avons réalisé en 7 ans près de 40 millions d’euros  d'investissement et nous avons seulement emprunté 10 millions d’euros (1/4), autofinançant les 3|4 tout en baissant de 18 % la taxe d'habitation ! Au moment où l'argent se fait rare et les taux d'intérêt augmentent, nous nous félicitons de ce choix d'emprunter à taux fixe avec des taux bas (en dessous du taux prévu de l'inflation !).

Qui dit investissements à long terme, dit emprunts à long terme (cela a été rappelé en commission par votre cabinet). Nous n'avons pas à transformer les appelons en banquier en les accablant d'impôts. La ville de Firminy est moins endettée que la moyenne des villes de même importance (691 euros/habitant contre plus de 900 euros/ha) dans les villes de même importance.

Vous le savez,  le dynamisme des entreprises dans les secteurs des travaux publics, de la production d'équipements et des services dépend pour une part importante des investissements des collectivités publiques : il s'agit de croissance et d'emploi pour nos concitoyens.

On parle d'audit financier, (vous en avez parlé en réunion publique à  Fayol alors qu’il ne s’agissait que d’une simple réunion sur la fonction finance que vous veniez de quitter et à laquelle j’assistais), mais nous ne voyons rien venir. I1 suffit de s'appuyer sur l'analyse du Compte de gestion réalisé par le Trésor Public qui indique que l'ensemble de la dette pourrait être remboursée en 4 années d’autofinancement, c’est faible et en 0,6 année de recettes de fonctionnement. Pas d’alerte particulière quand on lit le rapport du Trésor Public.

Pour les responsables et les militants associatifs, je voudrais rappeler que la part des subventions aux associations représente 6,5% des recettes de la ville (il convient d’y ajouter  le coût de l'intervention des services techniques et administratifs et de l’entretien des  équipements La Cour des comptes demande d’ailleurs que ce soit notifié). Cet engagement est multiplié par la mobilisation et le travail des bénévoles.

Les associations ne doivent pas être un enjeu politicien et devenir la cible d'une campagne de désinformation sur l'état des finances de la ville.

Enfin vous le savez si la situation était catastrophique,il suffisait de voter « contre « le compte administratif et la Cour des comptes venait immédiatement vérifier la gestion à Firminy.

Vous avez eu la sagesse de permettre l'adoption du compte administratif, ce qui vous permet de poursuivre les chantiers que notre équipe avait préparés avec l'aide des services. C'est ce qui compte !

Ne mentez pas !!!!!

- l’emprunt fait partie des bons critères de gestion d’une ville

- La cours des comptes a très bien analysé. Il faut se mettre au travail. Les emprunts (pour une piscine…) ne doivent pas être remplacés par les impôts des appelous transformés en banquiers !

 

Le mot de la fin (texte lu par Gisèle Roux)

 « Mesdames, Messieurs les adjoints et  conseillers municipaux

Si ce soir je ne suis pas parmi vous, c'est simplement pour marquer ma désapprobation par rapport au dernier conseil municipal.

Monsieur Petit a prétendu que Monsieur le Président de la pétanque « Firminy Vert » m’avait traité de menteur. J’'ai alors  demandé un entretien avec les deux personnes concernées plus celles qui avaient assisté aux différentes réunions (fonctionnaires et autres). Lors de cette rencontre,

M. Lewandowski a assuré n’avoir jamais tenu de tels propos à mon égard, ce que n’a pas démenti M. Petit.

Suite à cela, j'ai demandé de pouvoir  m'exprimer en préambule de ce conseil Municipal  pour que mon honneur soit rétabli et que ce dernier puisse se passer dans la sérénité.

 M. Petit a dans un premier accepté  puis a ensuite souhaité que je le fasse à 1’issue de ce même Conseil.

Cette façon de procéder ne me convient pas, car vu la durée des conseils municipaux, vous n’êtes pas sans ignorer qu’il y a  moins de personnes présentes en fin de réunion  dans l’assemblée,  et je veux que la vérité soit dite à la majorité des appelous, afin qu’ils sachent VRAIMENT qui est le menteur entre Marc Petit et moi-même.

La démocratie comme celle proposée par M. Petit ne me convient pas, et comme je souhaite quand même que le conseil se passe dans le calme, je n’évoquerai même pas  le  bilan des 100 jours…….. . ..

Philippe SABOT »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article