Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par union pour Firminy



C'était le 17 octobre dernier (2008), Le Souvenir Français déposait une gerbe en mémoire d'un des disparus de guerre 1939-45.

Les élus de la majorité, sans doute trés au dessus des lois, n'hésitent pas à stationner là où ils trouvent de la place...
Belle leçon de civisme !
Faîtes ce que je dis, mais surtout pas ce que je fais!



Mister "M" :  si vous prenez leur place prenez donc leur handicap !
les personnes à mobilité réduite vous en remercient par avance.






Que pensent Monsieur Marc Petit et Mme Christine Villard ( chargée de la "délégation personne handicapée" ) d'un tel incivisme ?


Réponse de la mairie dans la presse
 "...
il se trouve que l'élu en question est diminué et doit être hospitatlisé incessamment pour un problème grave, et que malgré son état de santé, il tient à assurer les obligations liées à son mandat..."

Nous nous associons donc à ses collègues pour lui souhaiter un prompt rétablissement.

Les personnes souffrant et sur le point d'être hospitalisées, n'ayant pas d'autre moyen de déplacement que leur véhicule, aimeraient se procurer la "vignette autocollante" que cet élu semblait avoir afin d'obtenir (si par malchance cela se présentait) l'indulgence policière en cas de procés verbal pour non respect de la signalisation.
Merci de le noter dans un communiqué de presse afin que chacun puisse être en règle.
Avec les remerciements des personnes ayant des difficultés à se mouvoir "provisoirement" et non munies de cartes GIG ou d'invalidité.
Le seul "ville de Firminy en cérémonie" résoudrait-il tous ces "petits"  problèmes du quotidien?

Ci-joint courrier d'une lectrice au journal local :

Il faut croire que l'équipe de M. PETIT est au-dessus de tout soupçon, et qu'elle ne souffre aucune critique... en tout cas, il semble que votre journal soit prêt à toutes les pirouettes journalistiques pour éviter de froisser la majorité appelouse !!!
En l'occurence, vous semblez ne pas savoir, ou bien ne pas vouloir savoir, que M. Marajo (car c'est bien de lui qu'il s'agit) a non seulement garé son véhicule sur un emplacement handicapé, ce qu'il n'a aucun droit de faire (même en raison d'un état de santé préoccupant), mais en outre, que son grave problème de santé ne l'a pas empêché de défiler du début à la fin du LONG parcours du Corso du 19 octobre dernier sur ses 2 jambes (je crains que nous ne puissions plus parler d'un élu "diminué" comme vous l'évoquez dans votre article du 22/10/08)
A moins que cet évènement soit aussi une de ses "obligations" liées à son mandat pour lesquelles ce monsieur semble tout à coup doué de multiples facettes... comme celui d'être handicapé un jour, et miraculé le lendemain !
Arrêtons là l'hypocrisie ! Ce monsieur a simplement commis l'erreur de se garer (par paresse et irrespect) sur une place réservée, et la moindre des politesses aurait été de s'excuser.
Et là, par contre, le miracle n'a pas eu lieu ! Dommage !
 
A bon entendeur,
 
Salut !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article