Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

Mars 2008 : Marc Petit  dit: « si vous votez pour moi, je vous donnerai du travail et un logement »

Promesses recueillies sur le terrain à Layat et à Fontrousse auprès des jeunes.
 





Novembre 2008
 : Marc Petit dit : « Un Maire ne peut pas tout, il peut faciliter l’implantation d’entreprises mais il ne maîtrise pas l’embauche ! Une clause existe dans les marchés publics afin d’avantager les entreprises qui s’engagent à recruter des jeunes en parcours d’insertion »
 
Dino Cinieri agissait au jour le jour pour encourager la création d’entreprises, car il a toujours dit « que la création de richesses par le travail permet la redistribution et la justice sociale ». En 2001, les zones économiques étaient en grande partie vides, elles sont pleines et la nouvelle zone Pinay deux attend que le maire et son équipe se mobilisent enfin pour des implantations créatrices d’emplois.
Encore faut-il cesser de voir dans l’entreprise et le travail le mal absolu.
Quant à la clause d’insertion sociale dans les marchés publics nous la devons à Saïd Belaïdi et Dino Cinieri
.essor-14-11-08.pdf essor-14-11-08.pdf    (cliquez sur le lien pour lire cet article)
 
Mars 2008 Marc Petit dit qu'il veut défendre l’emploi public...
 
Depuis :
*il prétend que la situation financière de la ville est catastrophique,
*il réduit le nombre de postes et d’heures du service public,
*il réduit les services aux Appelous particulièrement dans les centres sociaux et
*il dirige les demandeurs d’emplois sur l’ANPE.
 
Marc Petit dit :« Le trésor public  a fait un audit des finances de la ville. Il est catastrophique. Mais je ne peux communiquer ces analyses. On ne pourra pas payer les salaires …il faut revenir sur le régime indemnitaire »
 


La vérité : 8,5 millions d’euros d’excédent au 31 12 2007, 13 millions d’euros de trésorerie à la même date, correspondant à 252 jours de dépenses de la ville. 40 millions d’euros d’investissement de 2002 à 2007 pour 10 millions d’emprunts à taux fixes et bas (4%). Dans cette période de crise économique où l’emploi redevient la priorité des Appelous, il faut refuser l’augmentation des impôts injustes socialement, pour maintenir le pouvoir d’achat et continuer d’investir dans des travaux et équipements publics afin de soutenir l’emploi.


 
Mars 2008  Marc Petit dit être contre le cumul des mandats
 
Depuis  : il cumule le mandat de
*Maire
*Conseiller Général
*Vice Président de St Etienne Métropole
soit près de 6000 euros par mois d’indemnités, sans parler des nombreuses autres présidences ou vice-présidences (Syndicat des barrages, SIVO…)
De grâce, Monsieur le Maire laissez les quelques heures d’enseignement que vous faites à un jeune !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Raoul VOLFONI 19/11/2008 10:06

OU SONT LES ELUS DE L'OPPOSITION ?

Vous êtes-vous amusés à aller sur le site de nos bonnes villes alentours, je citerai à titre d'exemple Unieux, Saint-Etienne,... les maires de ces communes respectant un minimum de démocratie et non de démagogie ont eu la décence (comme l'avait fait l'équipe de Dino CINIERI) de mettre les noms et les photos des élus d'opposition. Et bien à Firminy, vous saurez que le conseil municipal est uniquements composé des élus de la majorité ! Encore la preuve d'une belle ouverture d'esprit.