Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

Oui, trés heureux d'avoir fait salle comble ce
 mercredi 14 Janvier 2008.

Merci de nous faire confiance.

Les discours de Dino Cinieri, d'André Reynard et d'Evelyne Giuliani se sont déroulés dans le calme (ça nous change du brouhaha et des insultes lors de conseils municipaux), devant une assemblée respectueuse et intéressée par les discours et bilan relatant les faits 2001-2008 et alertant sur
les mensonges municipaux depuis mars 2008 !

Vous avez tenu par votre présence et par vos messages, à nous témoigner votre sympathie et vos regrets face à la situation actuelle.

MERCI, cela nous confirme que JAMAIS nous ne laisserons M. Petit continuer à vous mentir.
Vous devez savoir !
Vous saurez !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

AMB 16/01/2009 18:53

Je suis très choqué d'apprendre que le traiteur choisit par M. Petit pour les voeux 2009 était Le Flore (Saint-Etienne), et que les serveurs étaient aussi du personnel de cet établissement. Comment, lorsqu'on dit haut et fort vouloir défendre sa ville et ses commerces, peut-on oser faire appel à une société extérieure pour ce type d'évènement ! J'espère que les commerçants (et particulièrement les traiteurs) appelous apprécieront à sa juste mesure cette démonstration flagrante du désintérêt total de M. PETIT pour ses administrés.

BOURRAT 16/01/2009 17:50

Chers amis,
Merci pour la magnifique soirée passée ensemble, l'ambiance, la convivialité, la fraternité, la vérité. Quelle joie d'avoir un ami comme DINO. Quelle catastrophe pour FIRMINY d'avoir un maire irrespectueux de la démocratie. Croyez moi, j'en parle et tôt ou tard çà paiera. Je vous souhaite de développer votre blog. Faites de la publicité c'est un merveilleux outil pour rétablir la vérité. Enregistrer si possible le futur débat afin qu'un maximum de citoyens en prenne connaissance.
Avec toutes mes amitiés, mon soutien et vive la victoire que je crois certaine. Merci encore pour votre accueil.
Maurice BOURRAT