Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

LETTRE OUVERTE A MARC PETIT, MAIRE DE FIRMINY.

Séance du conseil municipal du 05 mai 2009.

 

Monsieur le Maire,

Chers collègues élus de la majorité et de l’opposition,

Nous nous posons la question, comme d’autres ici présents, de l’utilité de notre présence, dans les séances publiques du Conseil Municipal et dans les commissions municipales. Nous avons assumé l’alternance avec dignité, dans le respect des personnes et du vote des électeurs. Je tiens une fois de plus à affirmer que le personnel en place et les nouveaux élus disposaient de l’ensemble des dossiers engagés pour l’avenir.

Dino Cinieri a choisi, dans l’intérêt de la population de ne pas cumuler le mandat de Député et celui de conseiller municipal d’opposition, estimant qu’il serait ainsi plus libre d’intervenir pour Firminy au niveau national et départemental. M. Petit vous avez voulu trouver en la personne du député un bouc émissaire politique en mentant sur le rapport financier. Vous utilisez des méthodes d’un autre temps. C’est d’autant plus grave qu’il y a urgence à travailler pour trouver des solutions afin de sortir de la crise. Alors, plutôt que d’attaquer bassement les personnes, M. le Maire, vous seriez mieux inspiré de préparer l’avenir, c’est ce que demandent aujourd’hui les Appelous.

Vous avez choisi de mener une campagne mensongère sur l’état des finances de la ville et de son Office de l’Habitat, campagne visant clairement à discréditer notre gestion et mettant gravement en cause notre honneur.

Dans le même mouvement, vous avez choisi de dévaluer notre action pendant 7 ans. C’est ainsi que des dossiers fortement engagés, voire achevés et à inaugurer : pôle culturel, accessibilité de l’Hôtel de ville, extension du commissariat, réhabilitation/sécurisation du château des Bruneaux, renouvellement urbain  (dossier ANRU), réhabilitation de la Maison de la Culture et dossier de classement UNESCO, réhabilitation du barrage des Plats, percement du canal de l’Echapre, réhabilitation/extension du Foyer de la Verrerie, vidéosurveillance… qui auraient pu être l’occasion d’une transition paisible et harmonieuse, dans l’intérêt de la population, se sont retrouvés enjeu d’une réécriture de l’histoire locale visant à gommer l’action de notre équipe.

Nous tenons aujourd’hui à remercier ceux des élus de la majorité à Firminy qui ont reconnu et défendu notre travail, tout comme les élus  des villes voisines, du Département, de l’Agglomération, de la Région, mais aussi  les services de l’Etat, et de l’ensemble des collectivités territoriales.

Nous avons toujours souligné que la préparation du dossier de réhabilitation de l’unité d’habitation Le Corbusier, était l’œuvre  de nos prédécesseurs, et que nous avions modifié à la marge cette importante réhabilitation encore à achever. Pourquoi sur la Maison de la Culture, ne pas assumer ensemble les difficultés techniques et financières d’un tel dossier. Les travaux d’étanchéité défectueux ne sont pas de notre fait, et nous avons tenu compte de cet échec dans la préparation des nouveaux travaux. Quant au financement vous savez bien le rôle de l’Etat et du Député Dino Cinieri !

Depuis le début de votre mandat, nous avons été forcés de nous engager dans une bataille pour la vérité et le respect. Grâce à notre ténacité, vous avez été acculé par la CADA, le Trésor Public, le Préfet, les Appelous, à publier le rapport rétrospectif 2003.-007 que vous aviez en votre possession depuis le 15 juin 2008 et dont vous avez nié l’existence.

Ce mensonge a été suivi d’autres : vous avez ensuite expliqué qu’il était incomplet et que les fonctionnaires du Trésor public travaillaient à le compléter. Par contre les incertitudes dont vous faisiez état ne vous empêchaient pas  de produire un rapport prospectif.

Aujourd’hui, vous êtes contraint de convenir que le Trésor public ne travaille pas à compléter ce rapport. Vous le mettez en ligne de façon incomplète et il semble que différentes versions circulent ! En êtes–vous à falsifier des documents administratifs ?

Nous vous demandons de communiquer aux élus du conseil municipal les courriers échangés avec la CADA, les services du Trésor Public,  le Préfet et ses services, particulièrement les courriers récents du Trésorier Payeur Général, qui répond à sa mise en cause dans la presse locale.

Nous connaissons le bon  compte administratif 2007, qui a valu deux étoiles à la gestion de notre ville. Vous connaissez le compte administratif 2008 qui justifie le maintien de ce classement.

Le fameux rapport rétrospectif du Trésor public concernant les finances de la ville fin 2007 confirme une situation saine, une gestion dynamique de l’investissement sur ressources propres, un emprunt de précaution  pour se donner de l’aise, une ville peu endettée et des outils modernes pour gérer la trésorerie.

Face à la réalité de la situation financière et afin de venir en aide à nos concitoyens, nous vous demandons dès septembre de rétablir l’exonération de deux ans sur le foncier bâti, de redéfinir la politique d’abattement (abattement général, abattement pour personnes à charge et abattement spécial), de prévoir en 2010, un retour au taux de 2007 des impôts communaux, de cesser d’augmenter les tarifs au-delà de l’inflation réelle, de diminuer les tarifs qui touchent les familles, de revenir sur l’augmentation insensée du prix de l’eau.

Les finances de l’Office Public de l’Habitat sont saines et l’excédent considérable (plus de 13 millions d’euros). Les intérêts produits par les placements de cet excédent doivent être restitués aux locataires afin de baisser le montant de leur loyer en ces temps de crise.

Pour les élus d’opposition que nous sommes, un premier geste simple : nous accorder un droit de réponse dans le bulletin municipal sur la question des finances locales. Nous, nous avions fait ce geste en direction de notre opposition, pendant notre mandat.

Vous avez fondé votre mandat sur le mensonge. Nombre d’élus et d’Appelous ont perdu confiance en votre parole. Il en va de notre démocratie, de notre liberté, de nos valeurs communes. Nous ne pouvons travailler dans un système qui refuse la démocratie représentative, qui joue avec la désinformation et la manipulation des citoyens et des élus, au nom d’une soi-disant démocratie participative.

Votre attitude personnelle est en question. Nous avons besoin d’un maire en qui nous pouvons avoir confiance et, dont la parole est crédible. Nous vous demandons de vous hisser au niveau de votre fonction et d’être le maire de l’ensemble des Appelous, d’être l’interlocuteur ouvert et disponible de tous les élus. Certains de nos élus estiment qu’il est temps de vous poser la question de confiance, d’autres attendent des excuses publiques, sans parler de ceux qui à votre place, pris la main dans le sac aurait démissionné…

Vous comprendrez qu’en l’absence de signe fort de votre part, nous refuserons de siéger en séance publique et rejoindrons le public.

Nous demandons à la presse locale la publication intégrale de cette lettre sous forme de publi-reportage si nécessaire.

Les élus d’Union Pour Firminy.

Evelyne Suzat-Giuliani, André Reynard, Philippe Sabot, Gisèle Roux, Said Belaidi, Patrick Mado, Agnès Bringas, Roger Yannacopoulos.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article