Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

Liste des élus d’Union Pour Firminy : opposition municipale

Respecter la loi : est-ce trop demander ?

En cette période de crise financière grave touchant l’économie réelle, donc l’emploi et le pouvoir d’achat des familles, les élus municipaux que nous sommes doivent tout faire pour protéger les plus faibles. Les députés ont choisi d’inscrire dans la loi de finances un plafond d’augmentation des loyers à ne pas dépasser (1,1% en 2011) afin de protéger le pouvoir d’achat. Le Maire négligeant les avis du Préfet, a augmenté jusqu’à 2,25 % le loyer de certains immeubles. Les élus d’Union pour Firminy ont entrepris une action en justice pour obtenir le remboursement des sommes prélevées illégalement. Cette action est gratuite pour les locataires. Contactez nous !

Mais ce n’est pas tout !

Un seul exemple, rue du Nord et Place de la Barge, des locataires des mêmes logements type F3, doivent payer des sommes allant de 11 € à 63 € pour une facture d’eau de la ville de Firminy pour les espaces publics…Nous manquons de place pour dénoncer ces régularisations de charges abusives !

Les factures de réparations dues à la vétusté, lavabos, baignoires, plomberie, serrures, stores, thermostats apparaissent sur les quittances : 50, 80, 150 euros, parfois beaucoup plus ! « On avait jamais vu ça depuis 38 ans » pour reprendre le cri du cœur d’un locataire. Et maintenant on voit apparaître des tarifs différents selon le locataire ! Dernière proposition : « on vous bloque le store en position ouverte » !

Dire la vérité : est-ce trop demander ?

Le Maire affirme qu’il n’augmente pas les impôts. Et les feuilles d’automne tombent dans les boîtes aux lettres. Certains propriétaires ont vu leur taxe foncière doubler, la taxe d’habitation augmente de 7% cette année. Le Maire, Vice Président de St Etienne Métropole a voté  un nouvel impôt. Le contribuable paie deux fois, à Métropole et à Firminy pour le même service !

En 2011, notre commune avait toujours 8,5 Millions d’excédent comme fin 2007. Pour la 4ème année  la commune investit sans emprunter (6 à 7 millions par an), grâce aux impôts prélevés.

En 2007, nous avons  laissé  un Office de l’Habitat en bonne santé « remplissant bien sa fonction sociale » et présentant « une situation financière encore confortable ». (11 millions d’euros de réserves). Pourquoi noircir la situation financière de l’Office, sinon pour obtenir une aide de l’Etat ?

Les Appelous  n’en peuvent plus !

Nous avons, en modifiant le Plan d’urbanisme, ouvert la voie à de nouvelles constructions afin d’accueillir de nouvelles familles. De toute part remontent des plaintes, rue V Hugo dans les immeubles collectifs pour engagements non tenus, lotissement des Prairies où les familles dans la boue et l’obscurité se heurtent à la municipalité, lotissements du Soleil (Chemin des Prés), Chazeau, la place manque. Obtenir un compteur et une facture individuelle pour l’eau, ce qui est la loi…impossible !

Des travaux de voirie sans explication, ni concertation. Une opération très coûteuse et maladroite devant la Mairie, le changement d’un panneau électrique Place du Breuil, alors que l’équipement des quartiers n’est pas terminé, la piscine fermée (absence du personnel ?), Une nouveauté : « le droit de bassin » pour les adhérents de l’ORPAF, droit qui s’ajoute au prix de l’activité…

Les ressources humaines et les compétences sont notre véritable richesse.

« On n’a jamais été si bas » ! Mutations ou démissions brusques, congés maladie, conflits, mesures disciplinaires…les signes d’un malaise profond. 

Monsieur le Maire, vous voulez une société plus humaine ? Commencez par porter attention aux personnels municipaux, commencez par porter attention aux Appelous qui vous sollicitent.

Vous cumulez les mandats Maire, Vice Président de Métropole, Conseiller Général,  et les indemnités (6 000 euros chaque mois), vous vous excusez de vos retards car vous donneriez des cours…combien d’heures devant les élèves ? Mettez vous dans la peau de ceux qui galèrent. Dans les actes pas dans les discours !

Les élus d’Union pour Firminy : Evelyne Giuliani, André Reynard, Gisèle Roux, Saïd Belaïdi, Agnès Bringas, Philippe Sabot, Patrick Mado, Roger Yannacopoulos.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article