Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

Martine et son « nègre » 

Cette série des « Martine » a bercé notre douce enfance. Vous vous en souvenez certainement.

Nous ne pensions pas en prolonger le plaisir en lisant « Martine et son nègre » !

Les papas de Martine s’appelaient Delahaye et Marlier.

Qui peut être celui de Firm’Unis ?

Nous savons tous que notre discrète Martine,  1ere adjointe,  ne parle pas, n’écrit pas, tente de séparer ses collègues lorsqu’ils en viennent aux mains et savait courir vite.

Son 4 pages aux couleurs de la ville parle enfin du Député Dino Cinieri, en termes très respectueux et choisis.

Merci au « nègre »  pour ce nouvel exemplaire de la collection.

Mais de nombreuses fautes de français ponctuent ces quelques pages et  l’illustration dessinée manque.

Faites ce que vous savez faire, distrayez-nous !

Martine, le retour…

Béatitude. Impatience. Suspense

A quand la suite ?

Et qui paye l’édition ?

 

Inauguration du pôle culturel :

 

Samedi 7 novembre 2009, avait lieu l'inauguration officielle en présence, comme on a l'habitude de le dire, des personnalités ! Outre l'équipe municipale en place, avec une Adjointe ragaillardie par une inauguration la concernant plus précisément, on pouvait voir des représentantes de Saint-Etienne Métropole et une députée Européenne (Marie-Christine VERGIAT).

Animateur du projet :  Dino Cinieri n’a pas été invité ni en tant que député ni en tant qu’ancien maire.

Quel mépris encore une fois !

Par contre,  une députée européenne (vous avez-dit de gauche ?) avait la place d’honneur !

Musique solennelle …

On entend le crissement des ciseaux sur le ruban…

Moment historique, jouissif et jubilatoire.

 

Cependant, dans un sursaut de lucidité (ou bien après une lecture attentive de ce blog), M. Petit a tout de même cité Dino CINIERI dans son discours, sans toutefois le féliciter, ni le remercier.

Il n'a d'ailleurs montré que très peu d'humilité face à un projet auquel il n'a absolument pas contribué, s'accordant le succès de l'isolation, de la disposition des salles, de l'installation de l'ascenseur.

A l'entendre, on pouvait croire qu'il était lui-même l'architecte !

Les officiels sont arrivés avec plus d'une demi-heure de retard (mais ça devient une habitude, alors..) et les discours ont été ponctués d'intermèdes musicaux grâce aux prestations de la Chorale Ondaine Firminy, accompagnant les jeunes des centres sociaux de Sous-Paulat et de Firminy-vert.

Ils avaient travaillé dur pendant  les vacances de la Toussaint sur des textes de Slam très réussis et sur la Musique Assistée par Ordinateur, réalisés par des plus âgés de ces mêmes centres sociaux.

Le projet d’une « école de musique », hébergée à l’école des Noyers a certes été  initiée en fin de mandat par B. Outin. (Rendons à César ce qui lui appartient).

La municipalité souhaitait la fusion des deux écoles de musique associatives.

La nouvelle équipe a pris acte des réticences des deux écoles à la fusion, elle a entendu le besoin d’une salle de répétition pour l’orchestre d’harmonie de l’Avenir Musical, elle a intégré les autres associations qui voulaient rejoindre ce qui a pris le nom de « pôle culturel », dans le beau bâtiment de Sous Paulat.

Cet élément de notre patrimoine était en en danger de mort, car ni la ville, ni le Lycée A Camus donc la Région Rhône Alpes, n’avaient de réelle volonté d’avenir.

C’est Christophe Bory qui a eu l’idée d’implanter la nouvelle « Maison » de la Musique dans ce « château » en perdition, dans ce si beau parc…


Que de réunions préalables, discussions, échanges passionnés entre les architectes, les associations, les techniciens,  pour que ce pôle existe enfin !

Oui nous avions, nous, le sens de la véritable démocratie participative et Dino aurait demandé aux Présidents d’associations de faire l’invitation pour cette inauguration de leur « Maison ».

Il n’aurait surement pas profité de l’évènement pour faire œuvre politicienne.

Suspense : M. Petit a pu enfin dévoiler le visage de celui qui est devenu le médiateur culturel de la ville dont la principale activité sera d'établir un lien entre le Pôle (et ses résidents) et les autres acteurs (centres sociaux, ou individuels).

Un poste était prévu pour la Direction de l’équipement et nous nous étions engagés à le faire en accord avec les associations.

Un professionnel des arts musicaux, de la conduite de projets artistiques et de la gestion devait renforcer les bénévoles.

Le poste de gardien a été confié à un « électricien », ex-excellent basketteur. Cela peut se révéler utile.
Et le poste de médiateur culturel reste très flou...

Mais nous attendons plus.

Car un investissement aussi important dans des locaux sans moyens humains pour la gestion du site décevra le monde de l’éducation musicale : enseignants et parents.

Le clou de cette inauguration était sans nul doute le discours de la députée européenne, Marie-Christine VERGIAT, élue aux récentes élections, sous l'étiquette Front de Gauche (alliance du Parti Communiste et du Parti de Gauche).

Cette inconnue chez nous  s'est lancée dans un discours fleuve, abordant des thèmes "chers à son cœur", mais fort déplacés en une telle occasion.

Nous avons pu entendre pêle-mêle : organisation du parlement européen, privatisation de la poste,  politique antisociale du gouvernement, et même tensions existant à Firminy entre majorité et opposition.

Qu’est-ce que cela venait faire dans cette manifestation ?

Elle était hors sujet, la dame.

Un mur tombe à Berlin, pourquoi en élever un à Firminy ?

Finalement,  nous avons entendu  que « ce pôle culturel est un symbole permettant d'aller de l'avant sans oublier le passé !  »

(Elle aurait dû en glisser 2 mots à son cher Petit camarade Marc.)

En tout cas pour nous, c’est surtout un outil de travail voulu par les associations, pour le confort et l’expression des talents de nos artistes locaux.


Vendredi 6 novembre 2009 : quartier des émeutes 4 mois après.

Nous sommes heureux de constater que le Préfet et le président de SEM accordent  au quartier de Firminy vert, le même intérêt que nous-mêmes.

Nous attendons des actions rapides suivent ces paroles rassurantes…

 

En attendant, nous attendons … 

 






Et que dire de ce magnifique calicot  placardé sur le mur de la mairie!

Si en effet nous pouvons comprendre les producteurs de lait, nous ne pouvons pas adhérer à la récupération que Marc PETIT en fait comme une lutte contre "le grand capital" .
Le coût de cette communication n'est pas anodin.

Finances obligent.

Nous aurions préféré  voir fleurir les mêmes moyens pour soutenir les travailleurs du mail et les Appelous sinistrés"

  

 

 

 

Désertification du commerce

Une enquête approfondie et financée par le  FISAC avait déjà été rendue en 2005-2006.

Rappel : Le Fisac (Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce) est un dispositif principalement destiné à financer les opérations de création, maintien, modernisation, adaptation ou transmission des entreprises du commerce, de l'artisanat et des services, afin de préserver ou développer un tissu d'entreprises de proximité.

Il permet de financer des opérations très diverses.

Des opérations collectives
- concernant un ensemble d'entreprises appartenant à un secteur géographique déterminé,
- conduites par les collectivités territoriales, leurs groupements ou leurs établissements publics qui en assurent la maîtrise d'ouvrage.

Des opérations individuelles qui concernent les entreprises commerciales, artisanales ou de services répondant à certaines conditions. La maîtrise d'ouvrage peut être publique ou privée, elle doit dans ce cas être agréée par la commune d'habitation (délibération du conseil municipal).
Les entreprises privées (entrepreneurs individuels ou sociétés) ne peuvent prétendre directement qu'à ce type d'opérations. Pour en bénéficier, l'opération doit concerner une commune de moins de 3 000 habitants et le chiffre d'affaires HT de l'entreprise ne doit pas excéder 1 million d'euros.

Des études
- études préalables ou de faisabilité concourant aux opérations aidées par le Fisac,
- études d'évaluation des opérations aidées,
- études permettant de mieux cerner le devenir des secteurs du commerce, de l'artisanat ou des services ou d'assurer la cohérence de l'action publique liée à l'aménagement du territoire. La maîtrise d'ouvrage est assurée par l'Etat, les collectivités territoriales ou les organismes consulaires.

Des actions collectives spécifiques qui peuvent être décidées par le ministre chargé du Commerce et de l'Artisanat en vue de tenir compte de circonstances pouvant affecter ces secteurs ou pour anticiper ou accompagner leurs évolutions et mutations.

Cette fiche ne présente que les aides du Fisac accordées dans le cadre d'opérations individuelles.

A noter : les opérations collectives peuvent également donner lieu au versement d'aide directement aux entreprises, mais elles sont toujours conduites par les collectivités territoriales, leurs groupements ou leurs établissements publics.

Aujourd’hui, il suffirait peut-être à nos successeurs de réactualiser cette analyse.

Pourquoi en faire abstraction ?

Les experts avaient analysé la situation du commerce dans la ville, Marc Petit ne semble même pas être au courant.

Ce rapport pourrait-il être consulté en mairie ?

Les Appelous s’interrogent.

 

vite le temps presse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

autochtone 13/11/2009 23:29


petit maire
déjà menteur et dictateur a ses heures,le maire de Firminy en cet automne 2009, est devenu maitre chanteur.C'est pas joli joli comme mentalité.Chers appelous après la manifestation des commerçants
devant la mairie ,le maire fait du chantage à la subvention.Ne soyez pas étonné cela c'est déjà produit pour d'autres associations. Je suis solidaire avec ces commerçants qui se battent tous les
jours,pour que le centre ville reste aminé.Mais que faire contre la bêtise d'un maire?Le grands frais c'est un supermarché de trop.Depuis que le PCF a pris les rênes à firminy,la ville a perdue:de
1972 a 2001 :7000 habitants.C'est à dire le quart de sa population Pas facile d'inversée une telle émoragie.Ce n'est pas en augmentant aussi durement les impôts locaux aussi durement que les gens
reviendront habités Firminy.Contrairement à ce dit un ex conseiller de petit marc, il ne suffi pas d'avoir un supermarché de plus, de construire des lotissements excentrés pour que d'un coup de
baguette magique la population revienne.JE laisse aux édiles de la ville le soin de trouver la solution.Avec cette équipe je redoute le pire.Le plus extraordinaire à Firminy ,c'est qu'il y a plus
d'électeurs que d'habitants et ça depuis toujours.Plus fort il y a même une conseillère qui habite le Puy ,qui est toujours officiellement conseillère municipal, en a-t-elle le droit? question à
poser au chef de cabinet du maire,éminence grise de marc petit


un appelou en colère 13/11/2009 23:09


Que se passe-t'il à Firminy ? Notre bonne vieille ville serait-elle sur le point de détrôner Niort en tant que capitale des mutuelles d'assurance ??? En effet, nous assistons, impuissants, à la
fermeture d'enseignes historiques et prestigieuses sur notre ville (Le Petit Paris, Ranchet,... et d'autres suivront...), et l'arrivée d'enseignes bien moins attirantes (Ranchet deviendra sous peu
la Macif, et au bas de la rue Verdier, à la place du bazar Giraud, nous aurons un autre assureur) ! Bravo ! ça va bien redynamiser le commerce appelou tout ça ! Peut-être que ce besoin accru
d'assureurs fait suite aux évènements (pardon : "incidents") de juillet !!!!Je ne sais pas ce que le maire envisage de faire pour éviter ça, mais je sais une chose : M. Petit et son équipe ne
donnent pas envie aux commerçants (comme aux entrepreneurs) de s'installer chez nous !!!!!


jovial 12/11/2009 23:11


Chers amis d'Union pour Firminy , comme vous le savez bien il règne maintenant en mairie un climat de guerre . L'équipe de Marc Petit menteur se divise de jour en jour ,il y eu même un accrochage
physique entre le maire et un de ses adjoints socialistes , ce n'est plus un secret le maire est incapable de gérer la ville .
Le torchon qui a été distribué aux appelous n'a pas pu être écrit par Martine Cubizolles pour la seule raison , c'est qu'elle n'a pas le niveau intelectuel pour le faire et en plus dans l'équipe de
Marc Petit elle est utilisée seulement comme POTICHE ... c'est pas forcément jolie, ça ne sert à rien et le plus souvent on la met sur une étagère ou au mieux elle peut prendre de la poussière ...
mais bon elle a toujours vécu comme ça ce n'est pas maintenant qu'ele va changer !!!!
UPF vous avez un outils qui peut faire tomber Marc Petit ,c'est votre BLOG , placardez sur tous les murs de Firminy l'adresse email d'Union Pour Firminy et l'année 2010 sera pour le Petit Menteur
pire que l'enfer .
Vous Voulez tout savoir sur Marc Petit Menteur venez nous rejoindre sur : www.unionpourfirminy.net


un appelou en colère 12/11/2009 14:10


Cher Alain, j'ai aussi, malheureusement, reçu cet ignoble torchon édité par "Martine et ses amis", et je suis, moi aussi, écoeuré par tant de véhémence et de mensonge ! Mais, croyez-moi, les gens
ne sont pas dupes, et bon nombre d'appelous savent qui est sur le terrain et agit pour l'intérêt des appelous (Dino !) Les personnes de mon entourage qui ont lu le 4 pages de Mme Cubizolles sont
tous outrés et même les personnes ayant pu voter Petit sont aujourd'hui déçus. Par contre, je ne pense pas qu'un tel immondice mérite une réponse de la part d'UPF... ce serait s'abaisser bien bas,
et nos amis d'UPF n'en sortirait pas grandis ! Par contre, il faut faire savoir par tous les moyens, comme je le fais moi-même à mon niveau, que cette municipalité nous trompe, nous ment et que
rien ne bouge à Firminy (pire, on régresse, les gens n'osent même pas parler de peur de représailles !) Dites-le ! Il ne faut pas que les gens puissent oublier sous un flot de promesses électorales
ce que ce Marc PETIT et sa bande ont fait subir à notre ville !


Un habitant de Firminy 12/11/2009 13:03


Encore des arbres coupés à Firminy

Ceux du parking en bas de l'unité d'habitation du Corbusier, vers le

fameux croisement du Boulevard de la Corniche

Ou est Mme de Baumont

message reçu par courriel conservé et mis sur le site par nos soins


Alain 11/11/2009 12:58


j'ai reçu dans ma boite au lettre le torchon de firm'unis le journal de quatre pages un spécial Dino cinieri exemple
la main tendue un nouveau mensonge
Dino cinieri élu députe godillot
un députe a vous couper le souffle et a vider les portes monnaies
la droite joue la chaise vide lors des conseils municipaux
il faut vraiment attaquer cette cubizolles elle n'a rien fait a paris devant la ministre publier ce torchon sur le blog en indiquant les mensonges de cette martine elle a tout fait avec son
maire
pourtant c'est bien Dino a fait tous les démarches a Firminy publier le donc en mettant les valeurs de Dino ; je vous l'apporte peut être vous le connaissez déjà

mail laissé sur notre adresse, et consultable sur demande.
Message mis en ligne par nos soins


BOURRAT 10/11/2009 21:39


Chers amis,
Quelle chance d'avoir un maire grand PETIT . Utilise-t-il un "nègre" pour couper les rubans d'inauguration qui ne le concernent absolument pas puisqu'il est encapable de faire quoi que ce soit.
Avez vous pensé à le consoler pendant les cérémonies du mur de Berlin car celà a dü¨lui rappeler le bon temps de STALINE. Félicitations à Cyril pour son commentaire. Le Maire est-il préoccupé par
la fermeture des commerces. Je ne le pense pas sauf pour GRAND FRAIS qui je le rappelle dépend du groupe DESPI ex DESPINASSE racheté par.......le défunt millardaire communiste ! Je constate que Mme
CUBIZOLLE s'est sécialisée dans le jogging c'est peut le nouveau diplôme des premiers adjoints. Je considère comme scandaleux à Firminy (comme à ST ETIENNE d'ailleurs) que l'on s'approprie du
travail des prédécesseurs. Mon cher Dino quand tu reprendras la mairie tu n'auras pas beaucoup de rubans à couper puisque les ciseaux seront usés et comme le maire ne peut pas tout faire. Il serait
peut être bon de déposer ces ciseaux au Musée des Bruneaux. Je plaisante et pourtant c'est une honte d'avoir démoli FIRMINY en quelques mois.
Avec mes amitiés.
Maurice