Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

BUDGET participatif :

400 000 € pour les quartiers au lieu de 300 000 € !

Waouh ! Comme c’est trop bien.
images-copie-3.jpgMerci, monsieur le maire !

Vous vous réjouissez du succès de l’expérience budget participatif :

581 personnes ont voté sur le choix des travaux à effectuer.

Combien d’électeurs déjà à Firminy ? 

urne.jpgRéponse : plus de 12 277  électeurs en 2007.

581 / 12 277 : C’est moins de 4,7 % des électeurs qui ont participé.

C’est 8,7 millions de travaux qui ont été décidés en 2009.  

4,7 % des Appelous ont donné leur avis sur 3,45 % du budget travaux en 2009.

De qui se moque-t-on ?

On pourra parler de budget participatif lorsqu’une majorité des électeurs se prononcera sur le montant des investissements et les priorités et surtout qu’une majorité se prononcera sur le financement : faut-il continuer d’augmenter les impôts et les tarifs aux usagers ?


Faire croire aux Appelous qu’ils décident alors qu’il s’agit au mieux de définir où se situera le passage piéton sécurisé ou la rampe qui facilite le déplacement, c'est un leurre ! Ils peuvent tout au plus prioriser les travaux qui incombent de toute façon à la ville.

Ce que les comités de quartier faisaient déjà très bien et ce qui suppose des moyens financiers plus importants.

Mais qu’y a-t-il de prévu pour l’animation et la vie des quartiers, pour le renforcement du lien social, de la fraternité et de la solidarité?


Conseil municipal du 1er février 2010

On ne vous dit pas tout… mais ça vous le savez déjà !

« Toi, tu la fermes » ! "

C’est ainsi que Michel Marajo a exprimé sa pensée participative et républicaine à l’occasion d’une prise de parole de Saïd Belaïdi.

Vive la démocratie !

Si vous avez le malheur de ne représenter que quelques 49,2 % de la population : « Fermez-la !» nous dit-il.

carte--lectorale.jpgMême irrespect lors des préparations au conseil municipal.

Les documents fournis aux élus d’opposition étaient  incomplets par rapport à ceux présentés au conseil municipal…

Comment participer à un débat d’orientation budgétaire quand on n'a pas tous éléments ? Mission imposible !

Les représentants de l’opposition ont demandé une suspension de séance.

Cinq  minutes ont été « royalement » (démocratiquement ?) accordées, ce qui est proprement se moquer du monde.

Qu’en pensez-vous ?

Est-ce encore tolérable ?

 

Budget : quoi de plus flottant que les décisions du maire ?

Où sont l’énergie, les compétences, la capacité d’anticipation pour protéger les Appelous ?

En qui pouvons-nous avoir confiance ?

Pas d’orientation budgétaire : "parce que l’on ne sait pas, parce que ce sont les autres qui décident " (le gouvernement… métropole…etc…)

Ce n’est pas ainsi que l’on gouverne ni que l’on gère !

La commune devient un pauvre radeau qui flotte, sans gouvernail, soumis au gré du vent, des courants, de n’importe qui et de n’importe quoi !

Ca vous plaît ?

C‘est sérieux ?

NON.



Débat d’orientation budgétaire 2010

L’année est déjà bien entamée et la ville de Firminy n’a toujours pas de budget 2010.

A titre d’exemple, Le Chambon Feugerolles a débattu sur ses orientations budgétaires en novembre 2009 et voté son budget 2010 en décembre 2009 !

Il est facile de comprendre que les élus, les services et la population doivent préparer dès l’automne le budget de l’année suivante et qu’en votant le budget en décembre ou début janvier, dernier délai, tout le monde sait où il va, associations comprises.

 Le maire proposait le 1er février un débat d’orientation après avoir communiqué dans la presse locale sur l’excellence du niveau d’investissement : plus de 8,2 millions d’euros de travaux en 2009.


Ce soi disant exploit représente la moyenne qu’il fallait atteindre entre  les années 2004-2005-2006-2007  pour bénéficier du reversement en 2009 de deux années du fonds de compensation de la TVA (années 2007 et 2008).


Le remboursement de la TVA par l’Etat s’applique aux investissements des communes.


En voulant communiquer sur le niveau des investissements, le maire précise qu’il n’a pas fait appel à l’emprunt ce qui confirme ce que nous avons toujours dit :

nous avons laissé une bonne situation financière fin 2007 et la ville a pu investir en utilisant :

- l’emprunt réalisé à un taux bas et fixe en 2007 (5,4 millions d’euros)

- et le remboursement de la TVA anticipé dans le cadre du plan de relance du gouvernement, sans parler des subventions de l’Etat sur les Monuments historiques.

sous-sol-de-firminy-apres-la-hausse-d-impots-.jpg

Le résultat annoncé fin 2009 est de 8,28 millions d’euros en excédent !

La dette réelle validée par le Trésor public est de 5,478 millions d’euros.

L’échéance à rembourser en 2010 est de 503 347 euros, capital et intérêts.

La ville est peu endettée et bénéficie d’une trésorerie excessive puisque l’adjoint aux finances annonce qu’il n’a pas utilisé les lignes de trésorerie à taux bas et fixes que nous avons laissée.

payer plusLe maire et son adjoint toujours aussi malhonnêtes continuent de charger la barque de la dette en ajoutant les deux emprunts avec option de tirage sur ligne de trésorerie.


images.jpgLe rapport sur la situation financière en 2007 rédigé par le Trésor Public précisait bien que de fait l’encours de la dette figurant au passif ne reflète pas l’endettement réel de la collectivité.

Il est en réalité diminué des emprunts avec option de tirage qui représentaient en 2007 plus de 50 % de l’encourt de la dette.

Ce type d’emprunt permet à la commune d’effectuer des opérations de tirage et de remboursement en fonction de la situation de sa trésorerie tout en bénéficiant de taux à long terme, les intérêt n’étant dus que pour les montants et la durée des tirages !


filouchard.jpgEn réalité, en augmentant les impôts des Appelous en moyenne de plus de 12 % en deux ans, le maire a décidé de transformer les contribuables en banquiers, revenant à une gestion déplorable de la trésorerie de la ville.

La différence est simple : lorsque la ville faisait appel à ses lignes de trésorerie auprès des banques, elle payait des intérêts après remboursement du capital.

Avec les contribuables Appelous pas besoin de rembourser le capital !

matelas-de-billet.jpgOn se met à l’aise au niveau de la commune en amputant le pouvoir d’achat des Appelous, tout en passant son temps à se désoler de sa dégradation .

Des « larmes de crocodiles qui vous mangent tout crus »!

 

 

Cafouillage de dernière minute à la piscine municipale :

C’est pas nous c’est eux… 

Ah non, pas encore cette fois !
wogenskyAprès avoir annoncé et fait voter  au conseil municipal du 1er février 2010 que le tarif de la remise en forme devenait horaire au lieu de trimestriel, ce qui doublait la dépense pour les abonnés, l’équipe en place, à la suite d’une « erreur administrative » fait valider par la Préfecture l’ancien tarif à la place du nouveau. 

« A la faveur d’une erreur administrative, c’est l’abonnement trimestriel et non horaire qui a été envoyé en préfecture pour enregistrement » 


mdr.jpgOn est mort de rire !

Une fois de plus, que pensez vous de ces étourderies ?

 

Insécurité : « et ça continue, encore et encore, c’est que le début d’accord d’accord »… ?

Et ben non, on en a marre, on n’est pas d’accord, on veut pouvoir vivre en toute quiétude sans supporter, en plein jour maintenant, les cambriolages, les agressions et injures verbales et physiques.

Un maire, officier de police judiciaire et supposé crédible, devrait pouvoir obtenir la collaboration efficace de la Police. 

Souvenez-vous du tandem : commissaire Dubuy /Dino Cinieri.

A quand la vidéo surveillance ? Vite, ça urge !

 

 

Fusion des trois clubs de pétanque :

Un immense bravo pour cette initiative intelligente.

Nos chaleureux encouragements à cette nouvelle association.

 

Don du sang :

don-du-sang.jpgNous nous joignons à l’appel de l’association des donneurs de sang.
A chaque collecte organisée à la bourse du travail, faites l’effort de vous déplacer.

Donnez votre sang, ce n’est ni douloureux, ni long, ni affaiblissant.
Soyez généreux.

Ca ne vous coûte rien et vous serez heureux de l’avoir fait parce que vous aurez sauvé des vies.

 


recherche-M.jpgRecherche médicale :

25 ème édition !

Firminy est à nouveau responsable de la réalisation du projet choisi.

Nous ne doutons pas que toutes les associations concernées parviendront à atteindre le but fixé.
Nous sommes prêts à relayer les manifestations envisagées pour atteindre le plus grand nombre.

 

 

L’union fait la force :

-glise-cobu.jpgNous sommes heureux de constater qu’une association internationale a pris forme autour de l’œuvre de Le Corbusier.
Le coucou s’en est immédiatement emparé (parce que le nid était bien placé).
coucou-copie-1.jpgEspérons que cette façon de se faire valoir le rendra efficace et que cette occasion personnelle de briller (puisqu’il en est le président grâce à la terminaison de l’église) servira la cause de Firminy et des autres sites Le Corbusier auprès de l’Unesco.

 

 

 

Petit encart culturel et toponymique

quartier--de-firminy.jpg( toponymique = étude des noms de lieu)

FAYOL n’est pas le nom d’un homme, mais celui d’un lieu.
Appeler boulevard Fayol cette voie publique est donc une erreur largement répandue.

Messieurs les journalistes, fabricants de plaques et autres imprimeurs,  s’il vous plaît : dites et imprimez boulevard de Fayol !


general-chanzy.jpgPar contre, la rue que l’on s’obstine à appeler rue « de » Chanzy doit s’appeler rue Chanzy, ce monsieur étant un général français qui commanda l’armée de la Loire en 1871.


professeur-calmette.jpgMême remarque pour la rue Professeur Calmette et non la rue « du » Professeur Calmette.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article