Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

Que les nouveaux habitants de Firminy ne se méprennent pas, au travers des beaux discours de Marc Petit par la voix de ses employés, qu'il a du bien briefer !(cf la tribune du dimanche 7 novembre 2010)

Le patrimoine de Firminy a été mis en valeur par l'équipe précédente, que se soit le site du Corbusier qui a su enrichir notre patrimoine avec DSC03091-copie-1.jpgl'achèvement de l'Eglise Saint Pierre. Ou encore le pôle culturel projet simplement terminé par Marc Petit mais élaboré par l'équipe de Dino Cinieri en collaboration avec les associations.

Nous sommes fiers d'avoir fait bouger notre ville pendant notre mandat et nous trouvons déplacer de ne pas reconnaître le travail effectué. 04681.jpg

 

Mis à part vous approprier tous les chantiers qui étaient en court et dont vous vous glorifié (comme quoi nous avions des idées et bien travaillé ...)

Que nous proposez vous pour l'avenir ?

 

Nous souhaitons aussi la bienvenue aux nouveaux appelous. Et c'est avec joie que nous constatons que la réalisation de nouveaux logements, de nouveaux lotissements entre 2001 et 2008 donnent l'envie de venir vivre à Firminy.

images-3406.jpg

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

autochtone 10/11/2010 18:53


surtout que monsieur petit s'approprie les réalisations des autres sans état d'ame.Pour se qui est des mauvais résultats de son équipe,se n'est pas de sa faute mais toujours de la faute des autres
.Ne vous faite pas de soucie au sujet des mouveaux arrivants ça m'etonnerai qu'ils y en est beaucoup, pour cause l'hémorragie d'habitants .Il y a du mauvais sang a se faire pour l'avenir de firminy
? Ce qui etonne le plus dans les réunions de quartier, si vous enlevez les adjoints et les personnels pour accompagner le maire , il doit y avoir soyons généreux , 10 personnes et encore dans les
bons jours. En un mot belle réussite participative
Les appelous et les appelouses ne méritaient çà
bon 11 novembre
a bientot