Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

CONSEIL MUNICIPAL apaisé.

Les élus d'opposition que nous sommes ont enfin pû s'exprimer depuis 19 mois. Merci la caméra !

Cependant nous sommes inquiets de l'absence de la conseillère municipale ponote. Touche-t-elle oujours ses indemnités ? Une démission ne serait-elle pas plus correcte.
Quant au Débat d'Orientation Budgétaire non prévu à ce conseil, sous prétexte que les dotations de l'Etat et de la Région ne sont pas connues pour 2010... Nous rappelons que les communes qui ont eu elles aussi se débat, sont logées à la même enseigne. Ce qui ne les a pas empêché d'anticiper leurs actions. On n'est pas très malin à Firminy.



Rappel : Mille quatre cents mots pour huit élus de l’opposition, 175 mots par élu

police.jpgEvelyne Giulliani : Monsieur le maire, chers collègues,

Je souhaite m’exprimer au nom de notre liste, Union pour Firminy en ce début de conseil.

C’est pour moi l’occasion de reprendre la parole que vous m’aviez refusée le 15 septembre.

Etre interdit d’expression, alors que je suis responsable de notre liste, m’a  profondément choquée en tant que personne.

J’ai quitté la salle et je remercie mes collègues de leur solidarité.

Nous avons refusé de siéger au conseil du 22 octobre.

Nous ne pouvons poursuivre l’exercice de notre mandat dans ces conditions et vous le savez, mais cela ne vous trouble pas.


Nous envisageons une démission collective.


Mon intervention a pour objet de créer les conditions d’un dialogue dans le respect mutuel.

Encore faut-il que vous acceptiez de reconnaître l’opposition municipale et facilitiez son travail et son expression.

Sans parler de la difficulté à connaître la date de ce conseil, nous avons trouvé en mairie, un dossier vide, ce samedi matin, seul jour où nous pouvons nous libérer pour travailler ces dossiers en mairie.

J’en profite pour expliquer notre absence aux commissions qui ont précédé ce conseil : il est apparu que certains élus de la majorité estimaient qu’ils n’avaient pas à répondre à nos questions et à nous fournir les documents demandés.

Qu'ils se souviennent de notre attitude quand nous mettions dossiers, techniciens et salles à leur disposition avant les commissions et les conseils.


Nous devons avoir la garantie que les élus de la majorité et les techniciens répondent à nos questions  facilitan ainsi notre accès aux documents.


Il en va de l’exercice élémentaire de la démocratie.


Nous ne pouvons pas faire appel à répétition aux avis de la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs)

Sans revenir trop longuement sur le contentieux qui est apparu , je vous le rappelle, non pas au début du mandat, mais au moment où en juillet 2008, vous avez décidé de noircir la situation financière de la ville, devenue selon vous catastrophique, de laisser entendre que nous étions mauvais gestionnaires et malhonnêtes, tout en dissimulant l’analyse financière du Trésor Public.

Je souhaite faire le point.


Nous avons interrogé le Préfet, le Procureur de la République, le Trésorier Payeur Général.


C’est lourd pour 8 élus bénévoles et en majorité engagés dans la vie professionnelle !

 


LLes services du Trésor ont confirmé qu’il n’y avait « pas de travaux en cours pour compléter le document qui a été remis au maire de Firminy au titre de l’analyse financière de sa commune »

« Les agents du Trésor Public » ne transmettent « aux élus que des documents complets et définitifs »

« Je vous confirme donc que l’analyse financière rétrospective » qui a été remise « n’a pas besoin de compléments ».


LLa réunion avec le Trésorier du Chambon, que vous citiez monsieur le maire, pour justifier la non transmission de l’analyse ,

« n’a pas porté sur l’analyse financière rétrospective ou un éventuel complément, mais sur des opérations relatives à des lotissements dont la régularisation est nécessaire…

Le fait qu’une délibération de votre conseil soit indispensable… montre qu’il n’y a pas lieu de rechercher un approfondissement quelconque du côté de la trésorerie ».

Vous vous étonnez peut-être de notre insistance, mais il s’agit de notre honneur et de notre honnêteté.

Le fait d’avoir perdu les élections ne justifie pas que l’on nous traîne dans la boue !

 

Notre droit de réponse selon la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 !

Le Procureur de la République nous écrit :

« Il n’existe aucune difficulté pour que vous puissiez exercer un droit de réponse ».

Vous avez déclaré qu’il fallait éviter les recours à la justice.

Comment faire si vous refusez de publier nos droits de réponse ?

Un geste à ce niveau serait le bien venu.

Avez-vous peur du débat contradictoire dans votre bulletin municipal ?

Nous avons toujours respecté ce droit de 2001 à 2008.

 

Sur l’utilisation d’un caméscope  pour enregistrer le conseil municipal le préfet a répondu très vite « l’attention du maire de Firminy a été appelée sur le fait qu’une telle possibilité existait au regard des dispositions du code général des collectivités territoriales et de la jurisprudence administrative ».

Au moment où de nombreuses collectivités retransmettent sur internet l’intégralité des conseils, allez-vous là encore vous opposer à ce droit élémentaire ?


Le Conseil municipal est public !

 

En ce qui concerne le compte-rendu ou procès-verbal, nous connaissons la législation qui « laisse beaucoup de souplesse ».

Au nom du respect des élus, au nom du respect de ceux qui s’interrogeront sur la vie des conseils municipaux en étudiant les archives, au nom d’un approfondissement de la démocratie, nous avions mis en place un compte-rendu complet des interventions des élus.

Comme dans d’autres domaines nous assistons à un recul de la démocratie.

 

Le dernier point de mon intervention concerne le comportement de certains élus de votre équipe qui estiment être en droit de nous bousculer à l’occasion des représentations.


Respect pour les élus de la Majorité, Respect pour les élus de l’opposition, Respect pour les élus détenant d’autres mandats du peuple.


Contrairement à ce que vous laissez entendre, ce n’est pas parce que la ville finance entièrement une manifestation que la manifestation  appartient aux élus de la majorité municipale.


L’évènement appartient à tous les Appelous et à tous les élus qu’ils ont choisis pour exercer des mandats, municipaux, départementaux, régionaux, nationaux, européens.

 

Enfin, nous vous demandons à vous un peu de « fair play » lorsque vous inaugurez des projets que nous avons initiés.

Je ne prendrai que l’exemple du pôle culturel .

Vous n'avez pas jugé bon d'inviter votre prédécesseur et les anciens élus de notre équipe qui se sont mobilisés dès le début avec les bénévoles des associations musicales.

 

La venue de Fadela Amara, ministre attachante pour la femme que je suis, a montré qu’il était possible d’organiser un accueil républicain, dans l’intérêt de la population.

Dino Cinieri, à l’origine des contacts avec le gouvernement,  vous a associé dans la tradition du respect des valeurs de notre république.

 

Je viens de m’exprimer au nom des huit élus de l’opposition qui représentent près de la moitié des électeurs qui se sont exprimés aux municipales de 2008.

Quelle part de votre temps, monsieur le maire,  avez-vous consacrée à l’opposition, c'est-à-dire à l’exercice de la démocratie ?

Il serait bon que la parole puisse s’établir entre vous et nous, pour le vivre ensemble dont tout le monde se réclame.

J’ai saisi cette occasion car il n’y en a malheureusement pas d’autre pour m’adresser à vous.

Ces questions ne sont pas à l’ordre du jour du conseil.

 

D’ailleurs comme l’année dernière vous nous invitez à voter des tarifs, à valider des investissements pour 2010 sans avoir proposé le Débat d’orientation budgétaire.

Au moment où certaines communes votent leur budget, c’est le cas des grandes communes, mais aussi des plus petites (Le Chambon Feugerolles par exemple), nous n’avons pas encore échangé sur l’exécution en cours du budget 2009 et les propositions des élus et des services pour 2010.

De qui se moque-t-on ?

Et vous avez voulu nous faire passer pour de mauvais gestionnaires !

 

Nous percevons une certaine pagaille, nous voyons partir des compétences et nous savons que d’autres cherchent à partir.

Le mal être au travail vous oblige à mettre en place une cellule psychologique.

Nous sommes inquiets.

Et pendant ce temps, vous menez le débat d’orientation budgétaire seul dans la presse.

On découvre ainsi que Firminy vien de réussir un exploit en réalisant plus de 8 millions d’euros d’investissement grâce à nos chantiers lancés en 2008 et se poursuivant en 2009.


Que dire des 8,1 millions de 2005, des 12,4 M€ de 2006 et des 7,8  M€ de 2007 ?

Cet exploit vous l’avez réalisé sans emprunter, ce qui nous rend justice sur la qualité de notre gestion.

 

Vous annoncez des bonnes nouvelles sur le remboursement du  FCTVA, sur des subventions d’état.


Pourquoi, par manque d’anticipation augmentez-vous les impôts ?


J’ai pu constater deux attitudes chez les maires de gauche comme de droite.

Il y a ceux qui en temps de crise mettent leurs actes en conformité avec leurs paroles : stabilisation ou baisse des impôts, stabilisation ou baisse des tarifs, investissement grâce à l’emprunt pour sauver l’emploi.

Il y a les autres qui profitent de l’occasion pour faire le contraire de ce qu’ils ont promis : augmentation des impôts, augmentation des tarifs, baisse des investissements, tout en faisant porter la responsabilité à leurs prédécesseurs.

Je vous laisse le soin de vous situer.

 

 Les huit élus que je représente ne voient pas l’intérêt de participer  à un simulacre de démocratie qui ne laisse aucune place à un débat vif et stimulant, garant de bonnes réponses aux problèmes de nos concitoyens.

Merci

 

 Philippe Sabot :


Respect.jpgM. le maire, M. l’adjoint aux finances, mesdames, messieurs


Je voudrais dans un premier temps m’étonner de l’absence du Débat d’orientation budgétaire pour 2010.


Nous avons contacté de nombreuses communes de taille diverses.

Certaines ont inscrit ce débat en septembre, une grande majorité en novembre, ce qui est logique, puisque les services et les élus préparent le budget dès l’automne et c’est la seule façon d’intégrer les propositions du conseil municipal.


Certaines communes comme le Chambon Feugerolles, Rive de Gier, votent leur budget en ce moment (fin décembre) ce qui est de bonne gestion.


Commencer l’année sans budget est-ce votre façon de gérer l’argent public ?

Par contre vous vous êtes autorisé à débattre tout seul dans la presse locale sur la situation financière de la ville.

Rappelons les faits :

 

 

 

Cet investissement de 8.2 M€ (soit le double que prévu) fait en 2009, que vous présentez comme un exploit, et bien tout d’abord je vous en félicite...

surtout d’avoir concrétisé nos projets (j’attends avec impatience les vôtres) et ensuite je félicite votre prédécesseur car cet investissement a été effectué sans emprunt

(Tiens.. tiens, je croyais qu’il n’y avait plus d’argent à la Mairie).


Je rappelle que la ville a atteint 12,4 millions d’euros d’investissement en 2006 et je me demande comme qualifié ce super exploit.

 

Vous avez prouvé au cours de cette année écoulée que l’équipe municipale de Dino CINIERI avait très bien géré la ville et vous avez également prouvé que vous n’en étiez plus à un mensonge près, car si je prends l’analyse prospective 2008/2014 page 17,

Analyse prospective 2008 2014 Marc Petit Analyse prospective 2008 2014 Marc Petit

(souvenez-vous, cliquez sur le lien)

je cite "Tableau d’amortissement de la dette, capital restant dû au 31/12/2009    5.742 M€" alors que vous parlez de   12M€ et je rappelle pour mémoire que vous avez investi 8,2M€ cette année sans emprunter !


Avions-nous vraiment emprunté à des taux très bas pour rien comme vous vous plaisez à le dire ?

Fallait-il dans ces conditions augmenter de plus de 12 % en moyenne les impôts locaux, le prix de l’eau de 15 %, sans parler des loyers de Office Public de l’Habitat ?

 

Mesdames et Messieurs les magiciens, Mesdames et Messieurs les élus expliquez vous !

 

Sur les huit millions ou plus d’investissement annoncés en 2009, je voudrais également savoir si les 2.366 M€ (analyse financière ville de Firminy 2003/2007 page 20), de régularisation du budget lotissement en dépenses et recettes sont intégrés.

RAPPORT-IMPOTS.jpg

TP-analyse-financi-re-03-07.pdf TP-analyse-financi-re-03-07.pdf

(cliquez sur ce lien pour mémoire)

 


 

 09-2009-voeux-upf-15-01-09---8.jpg

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

BOURRAT 18/12/2009 11:44


Chrs amis,
Je viens de lire un article ce matin en grosses lettres que la dernière réunion du Conseil Municipal c'était déroulée dans de bonnes relations et que l'on allait vers un apaisement. J'APPELLE CET
ARTICLE DE L'INTOX. Je vous prie de prie de bien vouloir le lire et de répondre à la presse de faxzçon énergique.
Maurice